Une partie de l’ancienne usine Hyundai de Bromont pourrait reprendre sa vocation première

Une partie de l’ancienne usine Hyundai de Bromont pourrait reprendre sa vocation première, a appris La Voix de l’Est. En effet, 2050 Motors, une firme américaine spécialisée dans le créneau des véhicules électriques, envisage de s’établir dans le vaste bâtiment pour desservir le marché canadien avec deux de ses modèles. Les dirigeants de la compagnie de Las Vegas ont visité l’endroit, vendredi, avec des représentants d’Investissement Québec.

Bien que le dossier en soit à ses balbutiements, l’opération séduction a porté ses fruits. «L’usine Hyundai est magnifique, a mentionné en entrevue George Hedrick, vice-président des opérations pour l’Amérique du Nord chez 2050 Motors. On a beaucoup de projets. Si on vient au Québec, on veut s’établir à Bromont. La situation [géographique] est idéale. Ce n’est pas très loin de Montréal sans avoir tout le trafic. Et la province est très intéressée par les véhicules électriques.»

La compagnie du Nevada pourrait assembler deux véhicules du constructeur chinois Jiangsu Aoxin New Energy, dont elle a les droits exclusifs en Amérique du Nord, dans l’usine de plus d’un million de pieds carrés qu’a quittée Hyundai en 1994.

  1. Hedrick estime que l’entreprise pourrait employer environ 200 personnes ici dès la première année de production, qui pourrait démarrer dès 2016. Les véhicules assemblés à Bromont seraient destinés au marché canadien. Les États-Unis seraient desservis par une usine de Las Vegas.

 

Related Post

thumbnail
hover

Un centre de distribution encore plus...

Le gouvernement du Québec accorde un prêt remboursable sans intérêt de 8 millions de dollars à Service alimentaire Gordon pour souteni...

thumbnail
hover

Des investissements de plus de 14M$...

Québec octroie des aides financières totalisant plus de 8,2 M$ à dix entreprises pour augmenter leur productivité et leur compétitivit...

thumbnail
hover

Movex Innovation de Shawinigan prend de...

L’entreprise Movex Innovation de Shawinigan connait un tel succès avec ses robots télécommandés sur chenilles qu’elle doit ...