Un projet de modernisation pour Saladexpress

Saladexpress inc. de Saint-Rémi en Montérégie, une entreprise de transformation de légumes, annonce la conclusion d’un partenariat avec l’importante coopérative agricole et agroalimentaire française Agrial.

« Ce partenariat, qui constitue une première de cette envergure pour Agrial au Québec, sera mutuellement bénéfique, explique Sylvain Racette, président-directeur général de Saladexpress. Nous posons aujourd’hui les jalons de notre croissance. Celle-ci nécessite un investissement afin d’accroître la productivité de l’usine et nous permettra de maintenir et même d’augmenter notre main-d’œuvre. »

Selon Bertrand Totel, directeur général de la branche Légumes & Fruits frais d’Agrial, « en nous associant avec un leader local, nous favorisons l’expansion d’une entreprise québécoise. En combinant le savoir-faire d’Agrial et la connaissance du marché de Saladexpress, nous permettons à la fois à Agrial d’établir une tête de pont dans un marché en croissance, tout en dotant Saladexpress d’un partenaire détenant des marques renommées et appréciées des consommateurs. »

Modernisation de l’usine de Saint-Rémi
La première opération prévue par ce nouveau partenariat sera de mettre en œuvre un projet de modernisation de l’usine, déjà certifiée HACCP .

Toujours à l’affût des tendances du marché et des avancées technologiques pour offrir des produits novateurs de qualité supérieure, Saladexpress compte présentement 120 employés à son usine de Saint-Rémi et au sein de la direction et de son personnel de bureau.

Source: L’actualité alimentaire

Related Post

thumbnail
hover

Québec accorde 660 000 $ à...

Le gouvernement du Québec alloue, par l’entremise du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie, une...

thumbnail
hover

Le secteur manufacturier hésite encore à...

Le récent rapport Les freins à l’investissement numérique des entreprises du secteur manufacturier, rendu public par la Fédération...

thumbnail
hover

Diana Foods Canada entend tripler son...

L’entreprise Diana Food Canada, qui avait acheté Nutri Canada, il y a deux ans, à Champlain, entend réaliser une étude d’ingénierie...