Un nom plus représentatif de la réalité

Pour mieux refléter l’évolution de l’industrie de l’automatisation au Québec et reconnaissant qu’équipementiers, intégrateurs et fournisseurs travaillent conjointement sur des projets d’automatisation de plus en plus complexes, Pascal Cadieux, président, et les membres du Conseil d’administration du Regroupement des équipementiers en automatisation industrielle (REAI) ont récemment statué sur cette nouvelle raison sociale soit le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle.

L’ utilisation de la nouvelle raison sociale rentre en vigueur dès maintenant.

Cet ajustement peut paraître minime pour certains. Pour les membres du Regroupement, ce nouveau nom devient plus représentatif de leur réalité et de celle de l’industrie québécoise de l’automatisation.

L’équipe du REAI invite ses membres, collaborateurs et autres partenaires d’affaires à procéder aux modifications nécessaires dans leurs outils de communications numériques ou autres.

Related Post

thumbnail
hover

Un projet de modernisation pour Saladexpress

Saladexpress inc. de Saint-Rémi en Montérégie, une entreprise de transformation de légumes, annonce la conclusion d’un partenariat ave...

thumbnail
hover

Québec accorde 660 000 $ à...

Le gouvernement du Québec alloue, par l’entremise du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie, une...

thumbnail
hover

Le secteur manufacturier hésite encore à...

Le récent rapport Les freins à l’investissement numérique des entreprises du secteur manufacturier, rendu public par la Fédération...