L’industrie 5.0 fait ses premiers pas

Réinjecter de l’humain dans la production industrielle : c’est l’engouement que l’on constate actuellement à l’échelle mondiale, avec la création d’usines intelligentes et le développement de l’internet des objets. Cette tendance porte un nom : l’Industrie 5.0 ou les industries collaboratives. Décryptage d’un marché en forte progression.

Pas de personnalisation sans “humain”

Le marché évolue, et avec lui les attentes des clients, toujours plus pointues alors qu’ils exigent toujours plus de personnalisation dans les produits et les services qu’ils achètent, comme c’est par exemple le cas dans le secteur automobile.

Cette reconfiguration de la demande impose aux entreprises un redéploiement de la créativité humaine : selon un sondage mené parAccenture Consulting, 85 % des fabricants considèrent ainsi que la “main d’œuvre” connectée” sera, si ce n’est pas la norme, du moins courante dans leurs processus de production d’ici à 2020.

Car les robots peuvent être excellents dans la fabrication de produits standards, dans les processus normalisés ou lorsqu’un volume de production élevé est en jeu. Seulement, le vrai défi est ailleurs, avec l’ajout de ce “petit truc en plus” qui rend chaque produit unique et adapté au besoin d’un consommateur en demande de personnalisation. A cette fin, les robots ont besoin de conseils. Et donc que de l’humain soit réinjecté dans les processus de fabrication.

Source : Bulletin Créneau Machine

Related Post

thumbnail
hover

Une croissance rapide de l’impression 3D...

L’impression 3D métal a connu ces dernières années une croissance très rapide avec de nombreux développements technologiques, caract...

thumbnail
hover

5 cas d’utilisation du jumeau numérique...

Avec l’IoT, le monde physique et le monde virtuelle se rejoignent. Découvrez 5 cas d’utilisation du jumeau numérique en lien avec l’...

thumbnail
hover

Des matériaux gonflables imprimés en 3D

Après deux ans d’études, le département de design du fabricant automobile BMW, en collaboration avec le MIT Self-Assembly Lab, a dével...