La Chine vise la première place en intelligence artificielle

La Chine entend devenir la puissance dominante en intelligence artificielle d’ici l’année 2030

Dans un article. Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. publié sur son site Web, The New York Times rapporte que le Conseil d’État a annoncé un plan de développement pour que la Chine surpasse ses rivaux et devienne le leader mondial en intelligence artificielle (IA), une technologie qui, selon plusieurs, formera un jour la base de l’informatique. Pour bâtir une industrie nationale en intelligence artificielle d’une valeur qu’elle estime à 190 milliards de dollars canadiens d’ici l’année 2030, la Chine prépare une série d’investissements nationaux de plusieurs milliards de dollars visant à appuyer des projets variés, les startups et la recherche universitaire en IA.

Tandis que le gouvernement fédéral des États-Unis réduit le financement scientifique, le nouveau plan de l’État chinois tire tous azimuts. Il appelle autant au soutien du secteur agricole qu’à celui de la médecine ou de la fabrication. L’État demande également que la technologie fonctionne de concert avec les efforts de sécurité et de surveillance nationale.

Dans le calendrier du nouveau plan, le gouvernement s’attend à ce que ses entreprises et ses installations de recherche soient au même niveau que celles des pays leaders comme les États-Unis d’ici l’année 2020. Cinq ans plus tard, il prévoit des percées dans certaines disciplines liées à l’IA, qui deviendra « une impulsion clé dans la transformation économique ».

Selon The New York Times, les déclarations des représentants du plus haut palier de l’État servent également de signal envoyé aux gouvernements infranationaux et aux entreprises à travers le pays, alors qu’un grand nombre d’entre eux s’activent déjà à créer des plans spéciaux et à construire des centres de recherche qui se concentrent sur l’IA. En juin dernier, par exemple, le gouvernement de Tianjin a déclaré qu’il prévoyait mettre en place un fonds de 6,3 milliards de dollars pour soutenir le secteur industriel lié à l’IA. Il a également mis en place une « zone industrielle de l’intelligence ».

Source: Bulletin Vecteurs – Économie et innovation

Attachments

Related Post

thumbnail
hover

Intelligence artificielle : une majorité de...

LES QUÉBÉCOIS MOINS INQUIETS POUR LEUR PROPRE EMPLOI QUE POUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ET PRÊTS À SE FORMER POUR S’ADAPTER AUX CHANGEMENT...

thumbnail
hover

Robots et Intelligence artificielle à la...

Le gouvernement du Québec  vient d’attribuer  la somme de 250 000 $ à l’entreprise Waste Robotics pour soutenir la mise en...

thumbnail
hover

5 technologies qui transformeront le commerce...

Dans un récent article publié  par le World Economic Forum, il est écrit qu’au cours des dernières années les pays industrialis...