Hausse du nombre d’étudiants en génie

Bonne nouvelle pour les entreprises dans le secteur de l’automatisation, l’attrait pour l’ingénierie est toujours présent. La pénurie d’ingénieurs pourrait être évitée puisque, d’après une étude récente d’Ingénieurs Canada, le nombre d’étudiants inscrits à des programmes de génie a fortement crû entre 2011 et 2015 au Canada. Les inscriptions au premier cycle ont augmenté de 24 % durant cette période pour atteindre plus de 81 000 étudiants, et de 54 % depuis 1990.

Le Québec se situe tout de suite après l’Ontario pour le nombre d’inscrits au premier cycle dans des programmes de génie : la province représente 26 % du total des inscrits au Canada. Elle affiche aussi l’une des plus fortes croissances (+33 %). La reprise est bien là avec ses perspectives de surchauffe et de pénurie, accentuées par une démographie vieillissante qui touche toutes les professions au Québec. Recrutement à l’étranger, efforts de formation, les firmes cherchent activement des solutions avant que la pénurie les frappe de plein fouet. Les universités, quant à elles, tentent d’attirer encore plus d’étudiants dans ces filières où le travail, bien que cyclique, ne manque jamais longtemps.

Source: lesaffaires.com

 

Related Post

thumbnail
hover

La transformation du marché de l’emploi...

Dans l’un de ses plus récents rapports,   l‘Institut du Québec, un organisme de recherche créé par le Conference Board du ...

thumbnail
hover

Prendre le virage Industrie 4.0: concepts...

En partenariat avec le CRIQ et le Consortium de recherche en ingénierie des systèmes 4.0 de l’Université Laval, la Faculté des science...

thumbnail
hover

4,3 millions de dollars accordés au CRIAQ...

Le gouvernement du Québec vient d’attribuer une aide financière au Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale au...