Création de 10 nouveaux CCTT au Québec

Dans le but d’accroître les activités de recherche appliquée, de formation et d’information ainsi que l’aide technique aux entreprises et organismes, dix nouveaux centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) seront implantés dans les prochains mois. Ainsi, un financement de 150 000 $ par année par CCTT additionnel est prévu pour les trois premières années de leur existence, puis de 200 000 $ par année par centre.

C’est la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine, Mme Hélène David, qui en a fait l’annonce récemment. Elle a profité de l’occasion pour souligner l’aide financière de 20 millions de dollars consentie en mars dernier pour soutenir les CCTT du Québec, qui a permis, notamment, de développer le modèle trial et de créer, de concert avec les collèges, des parcours de formation intégrant tant le secteur de la formation et les entreprises que le secteur de la recherche.

Cette annonce s’inscrit dans la foulée du rapport Leroux, déposé en septembre 2017 par le Conseil consultatif sur l’économie et l’innovation.  Il recommande, entre autres, de développer les compétences de base des travailleurs les plus sensibles aux changements technologiques et de réunir les chercheurs d’emploi et les entreprises à la recherche de travailleurs qualifiés en associant les cégeps et les entreprises.

Les CCTT sont des organismes reconnus par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et ils relèvent des collèges. Ils reçoivent également un financement du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation pour leur fonctionnement. Ils contribuent à l’élaboration et à la réalisation de projets novateurs ainsi qu’à la diffusion et à l’implantation de nouvelles technologies ou pratiques sociales.

« Je me réjouis au plus haut point de cette annonce majeure. La création de dix CCTT n’est pas banale. Les centres collégiaux de transfert de technologie illustrent parfaitement la synergie qui doit exister entre les milieux de l’éducation, les communautés et les entreprises. Leur développement et leur implantation sont jugés comme des priorités par notre gouvernement. Ces projets encouragent la collaboration entre le monde de la formation et celui de la recherche, et permettent aux établissements collégiaux de s’inscrire de façon durable et efficace dans l’économie et la vitalité de leur région. » Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine

Selon R. Mathieu Vigneault, PDG du Réseau Trans-tech : « Ce sont les PME et les organisations clientes actuelles et futures qui sont les grandes gagnantes de l’annonce faite aujourd’hui. Avec les sommes supplémentaires, nos membres de partout au Québec pourront accompagner plus d’entreprises et d’organisations dans les changements qu’impose la quatrième révolution industrielle. »

L’implantation de ces dix nouveaux centres porte le total des CCTT reconnus à 59. Ce sont 40 cégeps et 3 collèges privés qui sont responsables de ces centres. Les CCTT sont répartis dans 15 régions administratives du Québec. Levier pour la transition vers l’économie du savoir du Québec, ils accompagnent annuellement plus de 4 500 entreprises dans près de 9 500 projets d’innovation et d’adaptation.

Sources: communiqués de presse

Related Post

thumbnail
hover

Québec accorde 660 000 $ à...

Le gouvernement du Québec alloue, par l’entremise du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie, une...

thumbnail
hover

Indice mondial de l’innovation 2018: le...

La Chine a fait son entrée parmi les 20 pays les plus innovants au monde, la Suisse restant en tête du classement de l’Indice mondial de...

thumbnail
hover

Proax Technologies 1er distributeur SMC Élite...

Proax Technologies est fier d’annoncer qu’il est devenu récemment le premier et seul distributeur canadien Élite pour les produi...