Comment séduire ses employés milléniaux

Comment stimuler et retenir les meilleurs talents, particulièrement lorsque plus de 90% de vos employés sont âgés de moins de 35 ans? Comment composer avec cette génération qui souhaite occuper un poste de vice-présidence dans les deux années suivant son embauche?

La direction du service à la clientèle d’Adidas Canada a trouvé une solution. Depuis trois ans, elle a revu complètement la structure organisationnelle de son département.

«Il y a trois ans, seulement 70% des employés demeuraient plus de deux ans au sein du département du service à la clientèle. Aujourd’hui, ce sont plus de 90% des employés que l’on réussit à retenir. En fait, 99% d’entre eux demeurent au sein de l’entreprise», souligne Sal Caggiula, directeur du service à la clientèle d’Adidas Canada.

Miser sur la transparence et la franchise

Quelle a été la recette d’Adidas Canada ? «D’abord, soulève Sal Caggiula, il faut comprendre que recruter du personnel aujourd’hui n’est pas plus difficile qu’il y a 25 ans. J’étais tout aussi ambitieux qu’eux à leur âge. C’était néanmoins une époque où l’on devait se montrer patient et attendre notre tour pour obtenir une promotion. Aujourd’hui, dès la première rencontre, on se doit d’être franc, authentique et transparent avec ces jeunes candidats qui veulent grimper les échelons très vite. Il faut leur expliquer quel rôle ils vont jouer au sein de l’entreprise et comment ce même rôle peut et va évoluer», explique le gestionnaire.

Source: www.lesaffaires.com

Related Post

thumbnail
hover

Movex Innovation de Shawinigan prend de...

L’entreprise Movex Innovation de Shawinigan connait un tel succès avec ses robots télécommandés sur chenilles qu’elle doit ...

thumbnail
hover

Les Pâtes Alpha de Rivière-du-Loup prend...

L’entreprise Pâtes Alpha de Rivière-du-Loup s’est vu remettre, dans le cadre du programme ESSOR du gouvernement du Québec, u...

thumbnail
hover

Un projet de nouvelle usine pour...

Ce ne sont pas les projets qui manquent chez Fibrotek. L’entreprise de Charlevoix a le vent dans les voiles et caresse maintenant l’idé...