Budget Leitão: un fardeau fiscal allégé pour les PME

Dans son dernier budget avant les élections d’octobre prochain, le ministre des Finances,  Carlos J. Leitão, a présenté plusieurs initiatives qui permettront au gouvernement de poursuivre ses efforts pour mettre en place un environnement d’affaires propice à l’innovation et à la croissance des entreprises.

Selon lui, la croissance du niveau de vie des Québécois dépend en bonne partie de la capacité du Québec à s’adapter à la fois aux besoins des travailleurs et à ceux des employeurs. Afin de répondre à ce défi, le gouvernement présentera prochainement la stratégie nationale de la main-d’œuvre, qui s’appuiera sur des investissements additionnels de plus de 800 millions de dollars d’ici cinq ans. Les mesures du plan viseront notamment à :

  • améliorer la diplomation et les stages en milieu de travail;
  • faciliter l’intégration des personnes immigrantes au marché du travail;
  • favoriser la formation continue.

Maintenir la compétitivité des PME
Les PME jouent un rôle de premier plan dans l’économie du Québec et ses régions. Afin de stimuler leur croissance et de maintenir leur compétitivité, le gouvernement réduira leur fardeau fiscal de près de 2,2 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années en :

  • diminuant la cotisation au Fonds des services de santé;
  • réduisant graduellement de 8 % à 4 % l’impôt sur le revenu pour les PME des secteurs des services et de la construction.

Soutenir la commercialisation des innovations par les entreprises
Le Québec a le potentiel d’être un chef de file en matière de technologies et d’innovations appliquées dans les nouveaux domaines porteurs tels que l‘intelligence artificielle. Ainsi, le Plan économique du Québec prévoit un appui totalisant 172 millions de dollars d’ici cinq ans pour soutenir l’appropriation et la commercialisation des innovations par les entreprises, dont 120 millions de dollars d’ici deux ans qui permettront de soutenir deux initiatives favorisant la réalisation de projets mobilisateurs stratégiques pour l’économie du Québec, soit :

  • des projets de chaînes d’approvisionnement optimisées par l’intelligence artificielle au Québec, portés par la supergrappe SCALE.AI;
  • le lancement d’un appel de projets mobilisateurs dans les autres secteurs stratégiques pour le Québec.

Poursuivre le déploiement de la Stratégie numérique du Québec
Le gouvernement poursuit le déploiement de la Stratégie numérique du Québec afin de permettre aux entreprises dans toutes les régions du Québec de saisir les occasions qu’offre la transformation numérique. Les investissements additionnels de 1 milliard de dollars portent le financement de cette stratégie à 1,9 milliard de dollars. Les ressources additionnelles permettront notamment de mettre en œuvre le plan numérique en éducation et en enseignement supérieur et d’appuyer le virage numérique dans les secteurs de la justice, de la culture, de la construction et du tourisme.

Accélérer les investissements des entreprises
Pour demeurer compétitives sur les marchés internationaux et se démarquer dans des marchés hautement concurrentiels, les entreprises québécoises doivent investir dans l’intégration des plus récentes innovations. Afin d’accélérer les investissements privés dans toutes les régions du Québec, le gouvernement prévoit des initiatives de plus de 270 millions de dollars d’ici cinq ans, soit :

  • la bonification et la prolongation de la déduction additionnelle pour amortissement visant à appuyer l‘acquisition de technologies de pointe;
  • l’élargissement du congé fiscal pour grands projets d’investissement au développement de plateformes numériques;
  • la bonification des rabais d’électricité pour les projets majeurs;
  • des investissements additionnels pour la réalisation de grands projets touristiques.

Appuyer les secteurs clés de l’économie
Le Québec bénéficie d’une économie diversifiée comptant plusieurs secteurs clés, autant traditionnels que technologiques. Le gouvernement entend miser sur les atouts dont le Québec dispose dans ces secteurs clés pour assurer le développement de l’ensemble de ses régions, son rayonnement à l’étranger ainsi que la croissance de son économie. Dans ce contexte, afin de soutenir des secteurs clés de l’économie, le gouvernement investira 617 millions de dollars d’ici cinq ans pour :

  • mettre en œuvre une nouvelle politique bioalimentaire;
  • stimuler la croissance du secteur des technologies propres;
  • appuyer le virage numérique du secteur de la construction;
  • poursuivre la Stratégie maritime du Québec;
  • soutenir les secteurs financiers, des sciences de la vie, de l’aluminium et des boissons alcooliques issues du terroir québécois.

Favoriser le développement économique de toutes les régions
Les initiatives mises en place dans le cadre du Plan économique du Québec pour appuyer l’économie des régions ont contribué à mettre le Québec sur la voie de la croissance. Afin de poursuivre sur cette lancée et de profiter du plein potentiel de toutes les régions, le Plan économique du Québec de mars 2018 prévoit de nouvelles initiatives totalisant plus de 417 millions de dollars pour favoriser le développement économique de toutes les régions en :

  • misant sur la diversification économique en région;
  • renforçant le secteur forestier québécois;
  • assurant la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats;
  • soutenant financièrement les projets d’extension du réseau de distribution de gaz naturel en région;
  • mettant en valeur la filière minière;
  • développant le Nord québécois.

 

Source: communiqué de presse, 27 mars 2018

Attachments

Related Post

thumbnail
hover

De nouvelles mesures en cybersécurité pour...

Le gouvernement fédéral a dévoilé, mardi, sa nouvelle stratégie de cybersécurité dont l’objectif est de «protéger les renseig...

thumbnail
hover

L’apport de nouvelle main-d’oeuvre ne sera...

Le capital humain sera au coeur de notre prospérité collective, confirme un indice du cabinet-conseil PwC. Or, ce moteur économique est c...

thumbnail
hover

Les PME transformatrices d’aluminium sont à...

Les producteurs d’aluminium du Québec peuvent résister aux nouveaux tarifs de 10% sur l’importation de métal gris aux États-Unis, ma...