85% des « métiers du futur » ne sont pas encore connus – Technologies

Selon une récente étude de l’entreprise Dell, 85 % des « métiers du futur » n’existeraient pas encore.

Une vingtaine d’experts du numérique de Dell, en collaboration avec l’Institut pour le futur. Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. de la Californie, ont exploré les effets de la robotique, de l’intelligence artificielle, de l’apprentissage-machine, de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée et de l’informatique en nuage sur la société d’ici l’année 2030.

Ils en sont venus à la conclusion que 85 % des emplois en 2030 n’existeraient pas en ce moment. Plusieurs facteurs seraient en jeu : la numérisation et la robotisation viendraient remplacer certaines tâches, même intellectuelles, qui sont déjà accomplies par l’homme, et ce, avec une performance supérieure. De plus, un désintérêt croissant se manifesterait pour certains secteurs peu attrayants.

D’après les experts, nous serions entrés dans la deuxième étape du développement du numérique, au cours de laquelle jaillirait une véritable intelligence cognitive qui est capable d’imaginer différentes solutions et d’interpréter des données, même imparfaites, comme le font les humains actuellement. Grâce à des progrès importants dans le domaine des logiciels, les nouvelles technologies soutiendront la formation de nouveaux partenariats entre l’homme et la machine.

L’étude avance que « la capacité à acquérir un nouveau savoir vaudra plus que le savoir déjà appris. » On peut donc s’attendre à être plus nomade dans sa carrière et plus disponible pour les différentes mutations de l’économie. D’ailleurs, le Bureau des statistiques du travail des États-Unis indique que les apprenants d’aujourd’hui auront de 8 à 10 emplois au moment où ils auront 38 ans. Beaucoup d’entre eux se joindront aux pigistes, qui devraient constituer 50 % de la main-d’œuvre aux États-Unis d’ici l’année 2020.

Pour en savoir davantage sur ce sujet, consultez le rapport The next era of human machine partnerships – Emerging technologies’ impact on society & work in 2030. Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Source: Bulletin Vecteurs – économie et innovation

Related Post

thumbnail
hover

Le 5G insuffisant pour l’industrie intelligente

Selon ABI Research, une  société-conseils en transformation technologique, les fournisseurs de services mobiles (MSP), malheureusement, n...

thumbnail
hover

Un robot de plus en plus...

Les progrès rapides qu’ont connus récemment les robots biohybrides comportant des tissus musculaires squelettiques formés sur un substr...

thumbnail
hover

Intelligence artificielle : une majorité de...

LES QUÉBÉCOIS MOINS INQUIETS POUR LEUR PROPRE EMPLOI QUE POUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ET PRÊTS À SE FORMER POUR S’ADAPTER AUX CHANGEMENT...