75M$ pour accélérer l’automatisation et la productivité chez les transformateurs alimentaires

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, et la vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la stratégie numérique, Mme Dominique Anglade ont récemment annoncé un nouveau programme destiné à accroître les investissements dans le secteur de la transformation alimentaire pour accélérer l’automatisation et augmenter la compétitivité des entreprises.

Doté d’un budget total de 75 millions de dollars et déployé sur une période de cinq ans, soit jusqu’en 2023, ce programme s’adresse à l’ensemble des entreprises de transformation alimentaire.

Volet 1 – Planification d’une démarche : Ce volet du programme vise à soutenir la réalisation de projets de diagnostic ou de planification ayant pour objet d’améliorer la productivité de la main-d’œuvre et la compétitivité des entreprises. L’aide financière prévue est de 75 000 dollars par demandeur.

Volet 2 – Réalisation de projets : Ce volet comporte deux sous-volets. Le premier, nommé « Amélioration, automatisation et robotisation des procédés », encourage les entreprises à profiter des technologies pour pallier le manque de main-d’œuvre et pour améliorer les conditions de travail des employés. Une aide financière de 150 000 dollars par demandeur est accessible dans ce cas. Le deuxième sous-volet, « Implantation de systèmes de contrôle et de gestion de la qualité et implantation d’un système de certification biologique », vise à appuyer les entreprises dans l’installation de tels systèmes, qui sont indispensables pour intégrer certains marchés. Une aide de 150 000 dollars par demandeur sera accordée.

« Par ce programme, les entreprises de transformation alimentaire pourront mieux s’adapter à deux tendances : l’intensification de la concurrence et la rareté de main-d’œuvre. Elles pourront accélérer leurs investissements en automatisation ainsi que la robotisation de leurs procédés. La modernisation de leurs équipements permettra d’accroître la productivité de leur main-d’œuvre, de réduire leur charge d’exploitation et ainsi d’augmenter leur compétitivité. »

Mme Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation

Faits saillants :

  • En 2017, le secteur de la transformation alimentaire a effectué des livraisons dont la valeur totale s’élève à près de 29 milliards de dollars.
  • Il génère plus de 69 000 emplois dans l’ensemble du Québec.
  • Ce sont 70 % des produits marins et agricoles québécois qui sont transformés au Québec.
  • Parmi les 8,8 milliards de dollars d’exportations de produits bioalimentaires, 80 % constituent des aliments transformés.

Source: communiqué de presse

Attachments

Related Post

thumbnail
hover

De nouveaux défis pour STIM de...

Au moment où les projets d’automatisation des manufacturiers demandent une collaboration de plus en plus étroite entre spécialistes d...

thumbnail
hover

Les PME transformatrices d’aluminium sont à...

Les producteurs d’aluminium du Québec peuvent résister aux nouveaux tarifs de 10% sur l’importation de métal gris aux États-Unis, ma...

thumbnail
hover

Adfast mesure les retombées de la...

Les clients d’Adfast pourront bientôt activer à distance ses chaînes de production et suivre l’état de leur commande de bout...